Un pied devant l’autre

IMG_0117Dimanche 22 juin 2014 : Depuis les dernières nouvelles, il s’en est passé beaucoup de choses au niveau des apprentissages et découvertes de Justine.

Elle a finalement fait ses premiers pas seule au début mai, mais on peut dire qu’elle marche depuis début juin, à 23 mois. Au début, elle était un peu paresseuse et devait avoir toutes les conditions pour aller de l’avant, alors elle a continué de marcher sur ses genoux.

Un vendredi, les amis à la garderie ont décidé de motiver, encourager et applaudir Justine lorsqu’elle marchait. Ceci est devenu un jeu et elle se remettait à marcher dès qu’elle perdait l’équilibre pour que ses amis l’applaudissent. Ça été le coup d’envoi!

Elle est bien solide sur ses pieds, pivote et est très fière de marcher debout. Je lui ai montré à utiliser le mur ou une chaise pour qu’elle puisse se relever partout au lieu de toujours revenir à son point de départ. Marc-André, lui a montré à se relever seule au milieu de la pièce et elle a compris vraiment vite!

Elle n’a pas délaissé son camion pour autant puisqu’elle continue à arpenter le corridor en le poussant ou même en étant assise et s’avançant à toute allure grâce à ses pieds.

Dès les premiers jours, je lui ai montré à se relever en se tenant au mur au lieu de toujours revenir à son point de départ tandis que Marc-André lui a expliqué comment se relever seule en plein milieu de la pièce. Elle a compris très vite et a su le mettre en pratique, mais ce n’est pas encore un réflexe.

Certains d’entre vous diront qu’elle a débuté à marcher tard, mais sachez que la moyenne est de 15 mois….. Nous, les premiers, croyions que c’était plus tôt, mais en sachant cela on a bien compris que ça prenait des précoces (avant 1 an) et des tardifs (à 2 ans), alors on a laissé les choses aller tout en continuant de l’encourager, sans trop mettre de pression. De plus, nous n’avions aucune inquiétude, car elle est suivie par son chiro qui n’a émis aucune inquiétude.

Nous sommes fiers de Justine, mais vous verrez à quel point elle est fière d’elle-même. Un des avantages à ce qu’elle marche tard est que nous n’avons jamais eu peur qu’elle se fasse mal puisqu’elle a appris à bien se laisser tomber.

D’ici la fin de l’été, elle devrait courir!

Twitter Digg Delicious Stumbleupon Technorati Facebook Email

No comments yet... Be the first to leave a reply!