Vieux-Port de Montréal et feux d’artifice

IMG_075523 et 24 juillet 2016, c’est le WordPress Worldcamp Montréal, une rencontre de tous les développeurs WordPress du grand Montréal et les environs. De par mon travail, c’est un incontournable, donc c’est une des rares fin de semaine que l’on ne sera pas en camping. J’ai des présentations de 9h à 17h sans arrêts, un énorme deux jours de formation / conférence !

Je suis donc à Montréal pour deux jours, ce qui nous donne l’occasion de jouer aux touristes,  du moins pour une soirée. A la fin de ma conférence du samedi, chérie, les enfants et mes parents viennent me retrouver pour une soirée dans le Vieux-Port de Montréal. Tout d’abord, se stationner dans le Vieux-Port, surtout un soir de feux d’artifice à la Ronde, c’est une affaire qui demande de la patience… On réussi par se retrouver au resto dans une des rues bien animée du Vieux-Port, la rue Saint-Paul. Notre choix s’est arrêté sur une petite crêperie bretonne sympathique. On est presque certain d’y manger assez rapidement et d’avoir du temps pour se promener dans le Vieux-Port avant les feux d’artifice.

Le souper est délicieux et le serveur comprend qu’avec des enfants, on ne les fait pas attendre. Justine et Vincent ont dévoré leur crêpe, mademoiselle a fait quelques dessins en attendant que tout le monde ait fini et on est parti pour notre tour de ville. On voulait faire un tour de bateau amphibie, mais il ne restait plus de billets. Ce n’est pas grave, on a la poussette et on sillonne les nombreuses rues très très très achalandées. Il y a du monde partout, il fait super beau.

Soudain un bizarre de nuage arrive et paf, un orage aussi imprévisible qu’inattendu se vide sur nos têtes. On s’abrite dans les environs du Centre des Science sous un petit toit. L’orage dure 5 intenses minutes et nous donne droit a un magnifique et gigantesque arc-en-ciel double directement devant nous, dans le fleuve, Pont Jacques-Cartier et Habitat 67 en fond…. En plus, on voit les deux extrémités, ce qui est très rare. Complètement débile, les photos sont belles, mais en vrai c’était mieux !

Le beau temps revenu, on suit le long des quais pour voir ce que l’on peut faire. Entre la tyrolienne où il y a une file super longue et le bateau pirate, il y a un genre d’arbre en arbre, sans les arbres. C’étais trop long et surtout pas fait pour de jeunes enfants. Par contre, il y avait une dizaine de jeux gonflables, et pour Justine c’était parfait. Nous avons pris une passe pour 4 jeux qu’elle pouvait faire autant de fois qu’elle voulait. Elle en a eu assez, surtout que la plupart étaient trempés, elle est sortie de la toute mouillée, mais oh combien heureuse !

Ensuite, nous sommes allés à la place Saint-Paul où il y a de l’animation et encore des restaurants. On s’arrête pour une crème glacée et un spectacle de rue. Un contenu qui aurait pu se faire en 5 minutes, étiré sur presque une heure, mais bon, il fait ce qu’il peut pour animer la foule. Les gens ont apprécié et il a fait un peu d’argent. Il fait déjà noir et à travers la ville, de courts films sont projetés sur les murs, on s’arrête pour les regarder.

Ah, vite il est déjà l’heure d’aller à notre événement de la soirée, les feux d’artifice. On a décidé d’aller les voir sur les toits des hangars qui servent de stationnement. Je suis équipé avec mon trépied pour tenter de faire de bonnes photos des feux, mais quand je m’aventure vers mon coin favori, je me fais intercepter par la sécurité. Je ne peux aller plus loin, le toit est loué pour une fête privée ! Je devrai me contenter de voir et photographier dans l’escalier, ce n’est pas l’idéal, mais faute de mieux.

C’était le soir de l’Espagne et ce ne fut pas un feu mémorable. Selon moi, pas un expert, mais j’ai déjà vu bien mieux. Brigitte avait apporté le radio et ils ont pu au moins écouter la musique qui accompagnait les feux. À la fin, je me tape une petite marche de 15 minutes pour rejoindre la voiture stationnée au quai de l’horloge. On a passer quand même 5 minutes à la chercher dans le stationnement, qui était vide quand je m’y suis stationné et qui contient maintenant des centaines voir des milliers de voitures, ça change le décor !

Je n’avais pas prévu que quand 2000-5000 personnes qui quittent le Vieux-Port au même moment soit la fin des feux, ça fait un embouteillage, non un bordel assez substantiel. Ils faisaient sortir rangée par rangée, alors de notre place de stationnement à la rue De La Commune, ça nous a pris plus d’une heure, et ce, pour faire 200 mètres tout au plus. C’était tellement long que l’on avançait de 1 mètre, éteignait la voiture pour 5 minutes, avançait d’un autre mètre et répétait la pause de 5 autres minutes. En plus, la voiture était presque à sec, et on ne pouvait se permettre une panne d’essence dans ce bordel, il faillait réussir à s’en sortir !

Finalement après plus d’une heure, on est en route, on se trouve une station d’essence et on fait l’autre heure de route pour retourner à la maison. Une grosse journée, mais on s’est bien amusés. Je ne me rappelais pas comment Montréal est occupé par les touristes quand il fait beau et chaud. Je ne vous parle même pas du Mont Royal le dimanche où toute surface verte est couverte de gens qui écoutent de la musique, pique nique ou simplement profitent du soleil. Qu’elle est belle notre ville, que l’on est chanceux d’être aussi près de Montréal pour profiter de tout les restos, festivals et spectacles. Si ce n’était pas de cônes partout, des rue bloquées et du bordel pour le stationnement, on renouvellerait l’occasion de s’y promener plus souvent.

Marc-André

Twitter Digg Delicious Stumbleupon Technorati Facebook Email

One Response to “Vieux-Port de Montréal et feux d’artifice”

Leave a Reply